À propos

Ce n’est pas un exercice facile ni quelque chose que j’aime particulièrement mais…

À vous qui arrivez dans mon univers, je devais tout de même me présenter.
Voici qui se cache derrière les bijoux Ortilys, avec quelques petites choses en vrac que je peux vous dévoiler, afin que vous me connaissiez un peu mieux !

📋 Je m’appelle Clélia, et d’aussi mon loin que je m’en souvienne, j’ai toujours détesté mon prénom !

💜 J’aime tellement l’océan, je ne me vois pas vivre ailleurs ! J’aime tout : le bruit des vagues, l’odeur des embruns, le toucher du sable…(oui même quand il colle aux pieds !)

💔 Je n’aime pas quand il y a écrit “ouverture facile” sur les paquets… en général, ça se finit mal, tout est éventré, et j’ai un doigt en moins (et les nerfs en pelote)

🥝 J’adore les fruits , je ne pourrai manger que ça…

🩺… Malheureusement pour des raisons de santé, en réalité ça ne serait pas du tout possible, ayant une MICI (maladie inflammatoire chronique des intestins) !

🚆 Je sais, ça va paraître bizarre à certain.e.s, mais j’adoooore l’odeur chaude et huileuse du métro. Mon odorat est d’ailleurs le sens le plus développé chez moi (si si j’vous jure).

Lower Left Paintbrush Emoji for Facebook, Email & SMS | ID ... Je ne sais pas dessiner…Oui, c’est un constat sans appel, après avoir fait des études d’arts plastiques. Ne me prenez surtout pas dans votre équipe pour un Pictionnary !

illustration vectorielle de Smiley - visage de masque de ... Comme presque tous les créateurs.trices, j’ai le “syndrome de l’imposteur”, j’ai parfois l’impression d’usurper une place qui n’est pas la mienne. Mais ne vous inquiétez pas, je me soigne !

L'anecdote créative...

Voici une petite histoire…(oui bon OK c’est peut être un peu la mienne…?!)
 

J’étais au lycée, en option arts plastiques (mais si, vous savez, la matière inutile à l’école ! ). Et bien moi j’adorais ça. J’étais nulle, mais j’adorais. Une amie, qui dessinait merveilleusement bien, lorsqu’elle regardait mes dessins, me disait de cet air à la fois embêté et contrit : “Nan mais…..t’as ton style hein !!!”. Et ça nous faisait rire.

En terminale, j’avais pris l’option facultative “arts plastiques”, pour gagner quelques précieux points pour le bac. On avait 2h de plus par semaine, le mercredi après-midi, pour proposer quelque chose à la fin de l’année, lors d’un oral avec examinateurs.

J’avais pris comme sujet “les bijoux”. J’adorais les bricoler, les inventer, les imaginer, les créer. Je trouvais que j’étais meilleure là-dedans que dans le dessin pur.

Toute l’année, avec le regard bienveillant (certains diraient plutôt “absent” !) de mon prof, je travaillais dur pour réaliser quelques bijoux en récup, composé de fils, de chaînes, de morceaux de CD-Rom découpés, de perles.

Mon prof ne nous avait pas spécialement aidé pour cette épreuve, ne nous donnait pas de conseil pour comment présenter nos “œuvres”, etc. Mais je partais confiante, je me disais que le but d’une option facultative, vu le mal que l’on se donne, ne doit pas être une épreuve sur laquelle on défonce le (la) candidate.

 
Et puis arrive l’oral, épreuve tant redoutée pour la timide que je suis.
En forme de présentation, je portais certains bijoux que j’avais fabriqués : bague, boucles d’oreilles, collier, bracelet. La totale.
Je rentre dans la pièce où se trouvaient les deux examinateurs.
Ils me demandent de me présenter, j’y arrive entre 3 bafouilles et 354 “euh…”.
Je leur montre les bijoux que j’avais fait, mais ils ne les regarde pas plus que ça.
Ils me proposent plutôt d’en dessiner un.
Ah.
Bon.
Bien sur.
Et là…..aucune idée ne me vient. J’étais tétanisée, mon cerveau était en mode “JE SUIS PARTI CUEILLIR DES CHAMPIGNONS”.

Je gribouille un truc vite fait, laid (…enfin, je l’avais dessiné avec “mon style” quoi !). Un maternelle aurait fait mieux, clairement.

De mémoire, j’ai dû rester 10 minutes avec les examinateurs (ressenti 2h38). J’avais bien vu que ça ne les avait ni intéressés, ni satisfait.
 

Lorsque j’ai reçu mes notes du bac, j’étais impatiente de découvrir la note de cette option. Je m’étais déjà fait une raison en mode “OK de toutes façons je ne leur ai pas plu, mes bijoux non plus, je vais avoir 10 et je n’aurai aucun point avec cette option !”. Et bien, telle ne fut pas ma surprise de découvrir que j’avais eu en réalité….6 !

Je n’ai pas eu mon bac cette année là (mais ce n’était pas seulement à cause de l’arts plastiques !), et l’année d’après, je n’ai pas repris l’option facultative (et…j’ai donné tous les bijoux que j’avais fabriqués à des amies !).

Cependant, je n’aime pas rester sur un échec ! Non pas que je veuille prendre ma revanche, loin de là…
Mais je crois que ce besoin créatif a toujours été là, depuis toutes ces années.
J’ai toujours “bricolé” mes bijoux.
J’ai toujours dessiné des fleurs, des feuilles, seules choses où je me disais que “mon style” était à peu près potable…
 

Et puis l’idée a germé, un soir d’octobre. Je me suis dit que je pouvais combiner tout ça : le dessin, les bijoux, les fleurs. Je n’en ai pas dormi de la nuit, tant les idées bouillonnaient, le concept commençait à pousser…Ortilys était (presque) sorti de terre (euh…rien que trouver le nom m’a sans doute pris 1 mois !)

 
C’est ainsi que je me suis mise à créer des bijoux en résine et en fleurs, à dessiner des cartes à messages, à imaginer quels petits objets me plairaient à fabriquer…et bien sûr, j’espère  que toutes ces choses faites avec le cœur (et les fleurs !) vous plairont autant qu’à moi, et que vous serez fières de les porter, même pour un oral de bac !

Me rencontrer

Retrouvez-moi lors de salons, manifestations, évènements, marchés, boutiques de créateurs…

Au plaisir de se rencontrer en vrai, pour échanger et papoter !

2022

2021